AGROBEJAIA

Site sur l'agroalimentaire de Bejaia

Liège  :
Souk-Ahras veut préserver son capital forestier

Des plans de développement « prometteurs » ont été lancés en concrétisation à Souk-Ahras en vue de préserver le capital forestier, réhabiliter et mettre en valeur les arbres de liège.

Selon le chef de service de l’extension des richesse et des études de la conservation des forêts, M. Mohamed Zeine, les plans de développement pour la préservation du capital forestier devront contribuer à la croissance économique et touristique de cette région frontalière, par la réduction du taux de chômage et l’amélioration des conditions de vie des habitants.

Dans ce sens, plusieurs campagnes de reboisement ont été organisées pour « compenser » les centaines d’hectares d’arbres détruits durant les dernières années, par les feux ayant touché les forêts des communes d’El Machrouha, Henancha, Ain Zana, Ouled Idriss et Zaârouria, a rappelé la même source, ajoutant que ces opérations se poursuivent et visent également l’ouverture de pistes forestières à travers les communes de Ouilane, Lahdada, Ouled Moumène, Lakhdara, et M’daourouch et l’ouverture de tranchées anti-incendie dans la commune de Ouilane et à travers les communes de Ain Zana et El Machrouha sur un linéaire de 95km.

La même source a fait part de la réalisation de 600 km pour délimiter le domaine forestier, l’aménagement de 960 km de pistes, l’entretien des plants reboisés récemment sur une surface de 500 hectares et le recalibrage des cours d’eau sur un volume de 3.000m3 en plus de la réalisation de 20 sources d’eau et la plantation de 23hectares en figue de barbarie.

Ce programme de développement prévoit également plusieurs opérations pour distancer les arbres de lièges, l’ouverture de piste et tranchées pour protéger cet arbre des risques d’incendie et la plantation de différentes espèces d’arbres, selon la même source.

Les forêts de Souk-Ahras occupent une surface de 88.932 ha, soit 22% de la surface globale de la wilaya estimée à 436.000 ha, a-t-on rappelé précisant que les arbres de liège s’étendent sur 14.331 ha répartis à travers les forêts d’Oued Bechih, Fedj Maktaâ et Oued Laghnam dans la commune d’El Machrouha et la forêts de Boumezrane à Ain Zana et la forêt Fedj Laâmad à Ouled Driss.

Ce capital forestier a largement contribué à la préservation des différentes espèces animales comme le lapin, la perdrix, la hyène, le sanglier et le cerf berbère, a-t-on noté.