AGROBEJAIA

Site sur l'agroalimentaire de Bejaia

Santé animale :
15 pays méditerranéens pour lutter contre les pathologies transfrontalières

Mettre en œuvre la coopération entre les pays du Nord et du Sud de la Méditerranée pour améliorer la lutte contre les principales maladies transfrontalières, la surveillance épidémiologique et la détection précoce, par la création d’un solide système de sécurité pour empêcher l’introduction, dans les pays qui en sont exemptés, des maladies telles que la fièvre aphteuse, la grippe aviaire, la « fièvre de la vallée du Rift », ou la « dermatose nodulaire » .

Cette une des principales questions traitées par le Comité permanent conjoint du REMESA (Réseau Méditerranéen de Santé Animale) qui a ouvert ses travaux le 19 juillet passé à Naples (Italie). Les chefs des services vétérinaires de 15 pays méditerranéens étaient présents à cette rencontre : 6 d’Afrique du Nord (Algérie, Egypte, Libye, Maroc, Mauritanie et de la Tunisie), 2 du Moyen-Orient (Jordanie et Liban) et 7 de l’Europe du sud (Italie, France, Espagne, Portugal, Grèce, Malte et Chypre). Etaient également présents les représentants de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Union européenne.
Les principales maladies affectant les animaux dans le bassin méditerranéen,la présentation de l’Accord sur la facilitation du commerce,l’importation / exportation d’animaux et de produits, ainsi que la présentation du plan d’action de la FAO contre la résistance aux anti-microbiens et les directives de l’OIE sur la résistance aux anti-microbiens,ont été les principaux sujets abordés.