Le ministre du Commerce, Said Djellab, a annoncé mardi à Bouira qu’il comptait présenter prochainement un projet au gouvernement pour réorganiser les marchés des fruits et légumes, et les  protéger du phénomène de la spéculation. «Nous sommes en train de travailler sur ce mois de ramadan. Un bilan en sera fait, puis c’est tout un dossier que je vais présenter au gouvernement pour la réorganisation des marchés des fruits et  légumes», a précisé le ministre qui visitait le marché quotidien de la ville de Bouira ainsi que le complexe avicole d’El-Hachimia, d’une capacité de 500 000 oeuf/jour (investissement privé).

Ce projet (dossier) portera sur l’examen des « maillons faibles » des marchés des fruits et légumes, a indiqué le ministre dans une déclaration à l’APS. « La spéculation et le manque d’organisation sont derrière la hausse des prix des fruits et légumes, c’est pour cela que j’ai décidé d’aller vers cette réorganisation des marchés », a-t-il affirmé.

«Notre problème, c’est que nous avons des marchés non organisés, nous avons des marchés de détail, mais nous n’avons pas un tissu commercial. Je compte présenter un projet pour encourager la grande distribution et la création des centrales d’achat, donc nous allons travailler sur cet axe là pour organiser les marchés», a soutenu M. Djellab au cours de sa visite. Pour les grandes villes, le ministre a signalé que son département allait travailler sur un système « spécifique » d’approvisionnement pour éviter toute spéculation.