Après des entrevues avec le directeur de l’entreprise portuaire de Bejaïa (EPB), M.Djelloul Achour, et le patron du groupe Cevital, Issad Rebrab, les responsables du FFS au niveau de la Wilaya de Bejaia ont conclu qu’il était possible de mettre fin à la polémique autour du projet de réalisation d’une usine de trituration de graines oléagineuses de Cevital, rapporte le site web du FFS.


A l’appui de cette conviction, le fait que le patron de Cevital ne fait pas de l’implantation de son usine à l’intérieur du port une condition à la réalisation de son projet. L’un des arguments principaux au refus du débarquement des équipements de cette usine par le PDG du port de Bejaïa est justement que Cevital ne dispose plus d’une assiette foncière suffisante pour les accueilir. Issad Rebrab, selon ces responsables du FFS,dispose d’un terrain acquis à l’extérieur du port où pourrait être érigée son usine. Le patron de Cital se serait aussi engagé par écrit à décharger et évacuer les équipements importés dans les 48 heures, en poussant même « l’amabilité » de mettre à la disposition du port les grues nécessaires les manutention des équipements en cause, afin de rassurer le PDG du port qui s’inquiétait de l’encombrement qu’ils pouvaient provoquer une fois à quais. Les responsables du FFS de bejaia estiment en conséquence que rien ne peut justifier le refus de traiter les navires affrétés par Cevital.