Plusieurs dispositions ont été prises pour assurer la réussite de la campagne moisson-battage 2017-2018, a indiqué mercredi le ministère de l’Agriculture, du développement rural et la pêche dans un communiqué. « Afin d’encadrer cette campagne qui s’annonce prometteuse, des dispositions organisationnelles, techniques et financières ont été prises pour assurer une mobilisation optimale de l’ensemble des intervenants sur le terrain », a précisé la même source. Concernant les moyens de la récoltes, plus de 10.000 moissonneuses batteuses ont été mobilisées dont 1.200 mobilisés par les coopératives des céréales et des légumes secs ( CCLS).

Quant aux capacités de stockage, 31,3 millions de quintaux ont été mobilisés avec des possibilités de site supplémentaires de stockage en cas de besoins et des espaces de stockage de collecte »Big-Bag ».

Le ministère a également fait état de 552 points de collecte répartis au niveau des zones de production et dotés en moyens de manutention et de pesage adéquat ainsi qu’en moyens d’encadrement.

D’autre part, 800 camions des unions des coopératives de transport ont été mobilisés pour assurer le transport et la collecte et les transferts.

A cela s’ajoute la mobilisation de 109 stations d’usinage de semences dont 22 nouvellement acquises pour une capacité d’usinage  journalière de 34.000 quintaux.

Des équipes sont également mobilisés 7/7 pour réceptionner la collecte des céréales et le paiement des créateurs ne dépassera pas les 72 heures, a ajouté le communiqué.

 Le ministre a exhorté les directeurs des CCLS de prendre en charge les préoccupations des céréalicultures et la nécessité de les accompagner pendant toute l’opération de moisson battage, à travers un contrôle rigoureux et un suivi régulier depuis la collecte de la production jusqu’aux silos de stockage.

Le ministre a insisté sur la transparence dans l’exécution de toutes les étapes de l’opération et le respect des délais de réception des récoltes et ceux du paiement des agriculteurs.

Il a aussi instruit les responsables des coopératives de mobiliser tous les moyens techniques, matériels et humains pour la réussite de cette compagne céréalière.D’autre part, le ministre a insisté sur l’implication de la profession dans la campagne moisson-battage.

La campagne moisson-battage 2017-2018 a été marquée par les conditions climatiques très favorables et des précipitations bine réparties durant tout le cycle végétatif des céréales, rappelle le ministère. La superficie globale emblavée en céréales durant cette campagne est évaluée à 3.444.122 hectares dont 1.599.936 hectares en blé tendre, 1.282.421 hectares en orge et 81.094 hectares en avoine.