La veille du 1er novembre, la wilaya de Bejaia a distribué 890 logements sociaux et 35 en formule LPA, ainsi que 800 aide dans le cadre de l’habitat rural. Cette opportunité avait quelques jours plus tôt poussé le wali de Bejaia à se pencher sur les chantiers de réalisation de logements dans la wilaya. Ahmed Maabed a ainsi, à Remila dans la commune de Sidi Aïch, pu prendre la mesure de l’avancement du projet 840 logements sociaux et 188 Lpa, et a décidé d’affecter un quota de logement de type AADL à réaliser sur le même site .
A Aouzellaguen, c’est le retard dans le raccordement au réseau électrique des 730 logements LPL qui a été posé à son attention, instruisant aussitôt le directeur de la Sde (Sonelgaz) d’entamer dès le lendemain l’opération., tout en soulignant la nécessité de projeter des équipements publics u niveau de ce site.
Concernant le programme de résorption de l’habitat précaire (RHP), le wali a exigé que les clefs des 368 logements dont les travaux sont achevés soient émises aux bénéficiaires de la commune d’Aouzellaguen avant la fin du mois de décembre prochain. Par contre, les 580 bénéficiaires de logements sociaux au niveau d’ Azaghar (Akbou), recevront les clés de leurs logements ce 31octobre. Ce site accueille 1280 logements sociaux. Le président de l’Apc d’Akbou a été saisi sur place afin de préparer d’ores et déjà une seconde liste des prochains bénéficiaires .Quant projet de réalisation de 500 logements sociaux engagé à Tazmalt, seuls 150 sont déjà achevés, tandis qu’à Amizour, c’est le déficit en équipements publics qui a été relevé.
Dans la commune d’El Kseur, le site de Berchiche, accueillant 672 logements, souffre de l’absence de raccordement au réseau électrique et de viabilisation. Les chantiers de réalisation de 520 logements au niveau de la.commune de Toudja et des 500 logement de type AADL au niveau du nouveau pôle urbain d’Ighzar Ouzarif à Oued Ghir, ont été également l’objet de cette visite qui donnera lieu à un rapport de situation des 8 sites.
ll est à signaler, par ailleurs, que cette visite d’inspection a également concerné le chantier de réalisation de la station d’épuration (STEP) de Sidi Aïch, dont les travaux d’avancement ne sont que de 30 %, ce qui a valu à l’entreprise réalisatrice d’être sanctionnée, ainsi que le projet d’aménagement du nouveau pôle industriel d’El Kseur (Fenaia-Ilematen), s’étalant sur superficie est de 174 ha, aux fins de sérier les contraintes(raccordement au gaz, AEP, fibre optique, etc.) qui s’opposent encore à sa mise en service.