Association écologique NemlaPrésent à la 3ème édition du Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets, «Revade III», l’association Nemla de Bejaia, a présenté son projet de fabrication de compost à base de marc de café.

Le compost est un engrais à base de déchets de produits naturels pouvant aisément remplacer l’engrais chimique, de la plus profitable des manières d’ailleurs, puisqu’il permet de cultiver des produits agricoles bio.
C’est cette idée que l’association Nemla a voulu promouvoir, à travers le un déchet particulier, le marc de café qui, après expérience, s’est révélé un très bon terreau. Smail Hsissen, vice-président de l’association, explique qu’à travers ce projet, il s’agissait de donner une seconde vie au café, que les algériens consomment beaucoup, et participer à la réduction de l’usage des engrais chimiques qui nuisent finalement à l’environnement.

Pour collecter ce déchet, l’association à sensibiliser les cafetiers de la ville de Yemma Gouraya afin qu’ils réservent ce sous-produit dans des bacs mis à leur disposition. Il est ensuite collecté et soumis à l’opération de compostage.

Pour rappel, dans le cadre du lancement de son projet de valorisation du marc de café, intitulé « une deuxième vie pour le marc de café », qu’elle pilote en partenariat avec l’agence belge Anabel, son bailleur de fonds, et la Coopération technique belge (CTB), l’association Nemla a organisé en juin dernier à Bejaia une journée de formation sur le compostage au niveau de la station de l’INRAA de Oued Ghir (Bejaia) qui pilotait la première phase expérimentale.

Une expérience de culture du haricot vert sur du compost à base de marc de café a ainsi donné de bons résultats, selon un ingénieur agronome de l’INRAA. « Nous avons constaté une germination et un développement rapides de la plante », a-t-il assuré. Les jeunes promoteurs qui veulent se lancer dans le créneau peuvent donc se rapprocher de l’association qui leur fournira l’aide requise.