Selon les chiffres du ministère de l’agriculture, la filière oléiculture compte aujourd’hui 64 millions d’oliviers, dont 40 millions en production et prévoit l’entrée en production de 24 millions les deux prochaines années, et plus de 1.500 huileries modernes. La filière oléiculture est appelée à contribuer aux exportations algériennes parr d’importantes quantités au cours des deux prochaines années.

Les investissements dans les oliviers ont été étendus aux Hauts plateaux et au Sud (Ouargla, Djelfa, El-Bayadh, Biskra et Adrar), à travers la plantation de 2 millions d’olivier par an.