”Nous avons besoin de 200.000 têtes bovines, qui produiraient autour de 20 litres par jour par vache, et donc une moyenne de 6000 L/an pour atteindre nos besoins en lait», , a indiqué Mourad Alim, Directeur Général de l’office national interprofessionnel du lait (ONIL), ”Actuellement, nous produisons 70% de nos besoins”, a-t-il affirmé. L’Algérie compte 200.000 producteurs laitiers et plus de 970.000 vaches laitières. La production nationale de lait cru est passée de 1,2 milliard litres en 2000 à 3,5 milliards litres en 2017, soit un taux de croissance annuelle de 19,3 %, ainsi que la multiplication par 8 des quantités de lait collectées qui ont cru de 100 millions litres à 833 millions litres en 2017.

L’ONIL, unique importateur public de poudre lait achète en moyenne 200.000 tonnes de poudre de lait par an. 60% des importations de poudre de lait sont entre les mains du secteur privé. La facture globale des importations de la poudre de lait grimpe annuellement autour de 1,3 milliard de dollars,