La valeur de la production agricole nationale a atteint, l’an dernier, plus de 3.000 milliards DA, a indiqué le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui qui a souligné que la production nationale végétale et animale a atteint, en 2018, plus de 3.000 milliards DA dont 29 % pour le maraîchage.

La production nationale de maraîchage a augmenté 5 à 6 fois plus dans les vingt dernières années et pas seulement pour ce qui est de la pomme de terre et de la tomate mais d’autres variétés qui ne sont plus importées de l’étranger, a-t-il fait savoir, signalant que cette production a atteint, l’année dernière, 152 millions de quintaux contre 38 millions qx en 2000, relevant le ratio de consommation à 320 kg/an par personne.

La production nationale de pomme de terre est passée de 12 millions qx en 2000 à 47 millions qx en 2018, celle de la tomate de consommation de 4 millions à 14 millions qx à la même période, a indiqué Abdelkader Bouazgui. Il a par ailleurs affirmé que le secteur agricole a franchi, dans les vingt dernières années de grandes étapes et a connu une mue quantitative et qualitative et une diversification du produit.

« Aujourd’hui nous n’importons plus de fruits et de légumes et nous exportons même de petites quantités », a-t-il déclaré. Par la même occasion, le ministre a appelé les agriculteurs à produire 10 à 15 % plus pour doubler les capacités d’exportation dans les prochaines années, surtout que les produits algériens ont une bonne place sur les marchés européens et d’autres, soutenant que la filière maraîchère sera le fer de lance de l’agriculture et de l’économie en Algérie.