AGROBEJAIA

Site sur l'agroalimentaire de Bejaia

Elevage :
La modernisation de la filière avicole passe par l’organisation et la formation

« L’organisation de toute la chaîne de production jusqu’au produit final est devenu plus qu’impératif actuellement », a affirmé le secrétaire général du conseil national interprofessionnel de la filière avicole (CNIFA), El-Hadi Tebhiret, soulignant que « les dysfonctionnements observés de l’offre et de la demande risquent de causer la cessation d’activités de nombreux professionnels ».

Il a indiqué que la production nationale d’œufs estimée annuellement à 8 millions d’unités, soit 2,5 % de plus que les besoins nationaux, a fait baisser le prix de la plaque de 30 œufs à 200 DA alors que le coût de revient est de 240 DA. « Devant cette situation, la solution serait l’exportation ou la régulation de la production », a-t-il soutenu. Le prix des poussins est, quant à lui, passé de 60 à 130 DA l’unité, ce qui préoccupe les éleveurs

Il a en outre invité les responsables du secteur de l’enseignement supérieur à inclure dans leur offre de formation des spécialités en rapport avec cette filière qui emploie 500.000 travailleurs dont celle de spécialistes en froid pour la conservation sous froid du poulet. M.Tebhiret a relevé, à ce propos, que 82 % des volailles sont abattues dans des structures dépourvues de systèmes de conservation sous froid privant le consommateur algérien du poulet congelé.

Le président du CNIFA a, pour sa part, déclaré que « l’éradication des activités informelles dans cette filière est également un impératif pour parvenir à sa modernisation, à l’autosuffisance et s’orienter vers l’exportation ».