La filiale EvCon Algérie du groupe Cevital s’apprête à recevoir ses équipements, qui reçoivent, en Allemagne, les derniers réglages avant leur prochaine expédition vers le site de production de la société, sis à Larbaa, dans la wilaya de Blida. Cette perspective a fait réagir le patron de Cevital qui annonce fièrement la nouvelle : « Derniers réglages en Allemagne de notre centre de production EvCon de membranes de 3ème génération. Prochaine étape : départ pour notre site industriel de Larbaa ! » La vidéo qui accompagne l’annonce montre des bras robotisés en pleine tâche. EvCon Algérie est dédiée à la production de membranes destinées aux stations de production d’eau ultra pure. Le site de Larbaa sera le premier du genre en Algérie, mais pas l’unique selon les assurances de Issad Rebrab qui avait déclaré son intention de donner à l’Algérie l’exclusivité de leur production, avant de lancer un autre site de production en France, en raison des difficultés qu’il éprouvait à réaliser son investissement dans son pays, alors que son carnet de commande le mettait sous pression. Pour rappel, Issad Rebrab avait récemment polémiqué avec les Douanes algériennes les accusant de détenir depuis plusieurs mois un équipement destiné à son usine de Larbaa, malgré une décision de justice qui lui était favorable. L’annonce de l’expédition d’Allemagne des équipements d’EvCon Algérie remet au devant la question de savoir si les blocages dont souffre le groupe Cevital dans ses projets en Algérie vont connaître un nouvel épisode ou une accalmie avec ses belligérants « invisibles ». Dans tous les cas, ce conflit ne n’a pas pour seule victime Issad Rebrab. Il porte surtout atteinte aux intérêts économiques de l’Algérie en différant de précieux investissements, à l’instar de la fameuse usine de trituration de graines oléagineuses prévue à Bejaia, et en ternissant son image déjà peu enviable auprès de potentiels porteurs de projets internationaux.