La Banque de l’agriculture et du développement rural (BADR) lancera « prochainement » la formule du « crédit foncier » à travers toutes ses agences, a annoncé le président directeur général de cet établissement bancaire, Boualem Djebbar. Le même responsable a précisé que l’objectif de ce crédit est de permettre aux personnes aux revenus réguliers de bénéficier d’un logement.

Le même responsable a relevé que les efforts se poursuivent pour étendre le réseau de la BADR, en vue d’atteindre, d’ici à la fin de l’année en cours, 350 agences à travers le pays. Aussi, la BADR a entamé l’opération d’ouverture d’agences numériques et permettre aux clients de bénéficier de différents services bancaires et consulter leur compte sans avoir à se déplacer à l’agence, a ajouté M. Djebar. Il a souligné, par ailleurs, que le crédit « R’fig » octroyé aux agriculteurs concerne toutes les filières et non pas uniquement la filière céréalière.

En réponse à une préoccupation relative au foncier « en cas d’absence d’acte de propriété ou de concession », le même responsable a précisé qu’il était possible de bénéficier de la formule du « crédit R’fig fédératif », applicable pour la filière de la tomate industrielle où le crédit est octroyé à l’usine qui détient des conventions avec les producteurs.

S’agissant de la filière de l’ail, le même responsable a indiqué que le crédit est octroyé aux propriétaires de chambres froides à condition qu’ils s’approvisionnent auprès des producteurs d’ail pour le stocker avant de le vendre. M. Djebbar a fait savoir, en outre, qu’environ 15.000 dossiers de crédits R’fig relatifs à la filière céréalière sont traités annuellement par la BADR.