Les femmes des milieux ruraux sont confrontées à des difficultés diverses, livrées à elle-mêmes faute de moyens nécessaires à leur émancipation. L’association Assirem Gouraya, à travers l’organisation de la fête de la femme rurale, qui se tiendra du 11 au 15 octobre, veut attirer l’attention sur leur sort, et encourager cette catégorie sociale vulnérable à valoriser les cultures et savoir faire locaux dont elles sont dépositaires.
Cet événement aura pour thème celui retenu cette année par la FAO, à savoir Défis et opportunités de l’agriculture résiliente au climat pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et des filles rurale. Voici le programme concocté par par l’association Assirem Gouraya durant cette 4ème édition de la fête de la femme rurale :

– Vendredi 12,/10/2018: balade de découverte du village traditionnel Tigrine, dans la commune de Boujellil, dans le massif montagneux des Bibans.

-Samedi 13/10/2018: promenade pédagogique pour enfants à la découverte les activités de la femme rurale et initiation à l’escalade sportive dans le massif montagneux des Babors, région Ait Bouaissi, commune de Tizi N’Berber.

-Dimanche 14/10/2018: campagne de solidarité au profit d’une femme rurale dans le massif montagneux de Djurdjura, village elmacheta, commune d’Ighrem.

-Lundi 15/10/2018: exposition et conférence-débat, avec la participation de la Conservation des forêts de la wilaya de Bejaia, au niveau du siège De l’association pour la promotion de la femme rurale de Boujellil.


Source images : Association Gouraya (Facebook)