Des stations de traitement des lixiviats (liquides produits par la décomposition des déchets) seront «bientôt» réalisées au profit de 33 wilayas du pays, a annoncé la ministre de l’Environnement et des Energies Renouvelables, Fatma Zohra Zerouati.
«Le cahier des charges relatifs à ces projets est parachevé, et un avis d’appel d’offres à leur sujet, sera lancé dans les porchaison jours», a indiqué Mme Zerouati.
Ces nouvelles stations permettront le traitement des liquides résultants des déchets, dans la perspective de leur réutilisation, a-t-elle expliqué.
Aussi, la ministre a fait part d’une orientation future vers la révision de la gestion des décharges publiques et des Centres d’enfouissement technique des déchets(CET), afin d’éviter leur saturation dans un délai cours.
«Le changement du mode de gestion des décharges publiques est devenu une nécessité, afin d’éviter leur saturation dans un délai ne dépassant pas cinq ans, au lieu de dix ans ou plus. La gestion des déchets doit s’appuyer sur une politique basée sur des techniques modernes», a estimé Mme Zerouati.
La ministre de l’Environnement et des Energies Renouvelables a, également, affirmé l’importance du tri sélectif des déchets dans la facilitation de leur valorisation et recyclage, et partant de la diminution de leur volume d’une part, et leur contribution dans la création de nouvelles sources de revenus, d’autre part.
Dans une première étape, «cette opération ciblera les établissements éducatifs, les universités, et les casernes militaires, avant d’être généralisée aux cités d’habitation», a-t-elle précisé.