Selon l’inspection vétérinaire de la direction des services agricoles de la wilaya de Bejaia, 24 foyers de la fièvre aphteuse ont été recensés ces derniers jours à travers le territoire de la wilaya. Pour l’heure les animaux touché sont les bovins. Une cinquantaine de cas ont été décelés par les services vétérinaires qui déjà ont ordonné l’abattage d’une trentaine de bêtes.
 
Les communes touchées par cette affection bovine sont  Akfadou, Beni Djellil, Derguina et Ighil Ali. Les services vétérinaires ont assuré que les vaccins sont disponibles en quantités suffisantes au niveau de la wilaya et appelé les éleveurs à ne pas céder à la panique et leur conseil également de prendre des précautions lors de la fréquentation des marchés de bestiaux.
La fièvre aphteuse est une maladie virale animale généralement non mortelle, voire bénigne qui affecte notamment les bovins, les porcs, les chèvres, les moutons et d’autres animaux. Très contagieuse, bien que durant un temps de contagion plus bref qu’on ne le pensait autrefois, elle a un fort impact économique qui justifie les mesures restrictives nationales et internationales.
Le ministre de l’Agriculture, Abdelkader Bouazgui a ainsi indiqué que l’Algérie a pris des mesures préventives strictes, notamment l’interdiction de circulation du cheptel, après l’enregistrement des premiers cas de fièvre aphteuse. L’Algérie a connu auparavant plusieurs épisodes de propagation de cette maladies, en 2014, 2015 et 2017 
Mise sous séquestre des animaux infectés.

En 2017, les mesures prises consistent en :

  • Abattage sanitaire;
  • Destruction des animaux sensibles sous contrôle vétérinaire
  • Désinfection ;
  • Mise en place d’une cellule de crise au niveau central;
  • Mise en œuvre de BRQ;
  • Interdiction des mouvements des animaux sensibles;
  • Mobilisation de l’ensemble des vétérinaires praticiens privés et fonctionnaires à l’effet de la prospection
  • Suspension temporaire des importations;
  • Sensibilisation et vulgarisation massive à travers les médias;
  • Forte mobilisation des vétérinaires fonctionnaires et privés / large prospection et quotidienne;
  • Implication des services de sécurité;
  • Vaccination;
  • Indemnisation des éleveurs