AGROBEJAIA

Site sur l'agroalimentaire de Bejaia

Enquête :
Les Algériens consomment peu de fruits et légumes

Une enquête nationale sur la mesure du poids des facteurs de risque des maladies non transmissibles, élaborée par le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et l’organisation mondiale de la santé (OMS), fait ressortir que les Algériens consomment peu de fruits. L’enquête a porté sur un échantillon de 7.450 personnes, âgées de 18 à 69 ans, tirés au sort à travers le territoire national. Les facteurs de risque étudiés sont la consommation de tabac, d’alcool, la faible consommation de fruits et légumes, l’inactivité physique, le surpoids et l’obésité, la pression artérielle élevée, la glycémie élevée et les dyslipidémies.
En termes de fréquence de consommation, l’enquête fait ressortir que le nombre de jours de consommation de fruits au cours d’une semaine type de l’année est en moyenne de 3,3 j/s (moins de 50%). Ce nombre est de 5,5j/s pour les légumes. Le nombre déclaré de portions consommées au cours d’une journée type de l’année est en moyenne de 0,9 pour les fruits et de 2,1 pour les légumes. 85,3% des répondants ont déclaré consommer moins de 5 portions de fruits et de légumes par jour sans différence significative selon le sexe ou l’âge
Le président de l’Association algérienne de protection et orientation du consommateur et son environnement (Apoce), Mustapha Zebdi, a qualifié ce constat de véritable «problème de santé publique», considérant que deux facteurs expliquent cette situation, le déséquilibre alimentaire des consommateurs et les prix exorbitants des fruits et légumes.