Quelque 180.000 exploitants agricoles ont été régularisés dans le cadre de la reconversion du droit de jouissance permanent en droit de concession, prévue par la loi 10-03 relative à la régularisation des terres agricoles, a indiqué le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche, Abdelkader Bouazghi.
Sur un total de 200.000 demandes de régularisation 180.000 exploitants ont été régularisés dans le cadre de la reconversion du droit de jouissance permanent en droit de concession, a indiqué le ministre, précisant qu’un délai a été accordé pour la finalisation de cette opération d’ici la fin de l’année en cours.
Evoquant plusieurs programmes et procédures légales visant la relance de la production agricole, M. Bouazghi a rappelé l’affectation de plus de 2 millions d’hectares dans le cadre du programme d’accès à la propriété des terres agricoles à travers la mise en valeur et la création d’exploitations d’élevage. Il a précisé, dans ce sens, que plus de 150.000 investisseurs ont bénéficié de ce programme (130.000 à travers la mise en valeur et 20.000 dans le cadre des nouveaux programmes d’investissement).
Le premier responsable du secteur de l’Agriculture a estimé qu’en dépit de ces efforts «l’investissement demeure faible et n’atteint pas le niveau attendu au regard des moyens mobilisés par l’Etat».
La superficie totale des terres exploitables en Algérie est estimée à 8 millions d’hectares, dont 5,7 millions hectares de propriété privée et 2,8 millions d’hectares relevant du domaine privé de l’Etat, selon les précisions du ministre.